Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2012

Rentrée de l'atelier du CEDAC de Cimiez le 18 octobre

Atelier d'initiation à l'écriture de scénario au CEDAC

Le jeudi 18 octobre 2012, s'ouvrira la nouvelle saison de l'atelier l'atelier d'initiation à l'écriture de scénario de court métrage au CEDAC de Cimiez.

Les associations Regard Indépendant et Héliotrope vous proposent de retrouver ou de découvrir cet atelier destiné à tous ceux qui souhaitent s’initier à la création cinématographique par la découverte du monde du court métrage et l’initiation à l’écriture.

Mis en place depuis 2004 il est structuré en deux axes :

  • Une partie pédagogique avec initiation pratique aux techniques de base de présentation et de rédaction d’un scénario de court métrage en s’appuyant sur des exemples concrets. Cette partie comprend aussi une découverte du monde du court métrage en France avec des projections de films.

  • Une partie pratique organisée autour d'exercices ludiques autour de l’écriture : rédaction de synopsis, initiation aux dialogues, analyses de films, travail à partir d'extraits où de thématiques...

Il n'y a pas d'obligation à porter un projet de scénario, mais il est néanmoins recommandé de s'investir dans une histoire qui tienne à cœur. Il est plus facile d'échanger et de progresser avec ce genre de motivation. Le travail et le suivi des projets s'effectue à travers le blog de l'Atelier. Une boutique en ligne est ouverte : la boutique du scénario et des scénaristes.

L'atelier est animé tout au long de l'année par Amélie Masciotta. Le blog est animé par Vincent Jourdan, Président de l’association Regard Indépendant.

La fréquence est mensuelle : le jeudi de 19 h 00 à 21 h 30 d’octobre à juin.

Dates du premier trimestre :

Jeudi 18 octobre

Jeudi 15 novembre

Jeudi 13 décembre

Tarifs :

  • 25 € La séance

  • 50 € Le trimestre

  • 120 € l'année

Les inscriptions puis les règlements se font directement au CEDAC de Cimiez.

49, avenue de la Marne

06100 Nice

04 93 53 85 95

 

Pour en savoir plus contactez nos associations :

Regard Indépendant : 06 23 07 83 52

Héliotrope : 04 93 13 97 65

13/10/2012

Un festival c'est trop court !

03/05/2012

Ménilmontant 1926

14/04/2012

Le séquencier de Christine

1°) Jour – bureau de Michel – Sa robe d'avocat est jetée sur le divan face au bureau – téléphones – piles de dossiers – derrière, un petit frigo – Il boit un verre de vin, le déguste avec des mimiques de connaisseur – appelle son associé (on le sait par le dialogue) lui confie tous ses clients, expliquant qu'il veut faire le point – se ressourcer - par la porte fenêtre on voit le jardin avec en fond d'image une sorte de jolie rotonde où trône un puits entouré de fleurs.

2°) Jour – jardin, fleurs, soleil, Michel se promène son verre à la main. Petits aboiements et fêtes d'un gentil chien – Michel regarde son collier, sa médaille et le flatte

3°) Jour – chemin arboré, terre au sol, quelques maisons au fond de grandes propriétés – le chien gambade, revient vers lui avec un bâton, fait des fêtes jusqu'à une maison où le chien s'engouffre

4°) Accueilli par voisine – sympa, belle, contente de retrouver "Mitzi". L'invite à rentrer, lui propose de boire quelque chose installé à la terrasse fleurie (mer au loin ?) – Pergola, salon jardin, revient avec plateau, des verres, des grignotis et deux bouteilles de vins prestigieux où ils se retrouvent dans une passion commune, l'œnologie. Confort, osmose, les heures passent.

5°) Il repart en fin de journée par le chemin du matin sur un rendez-vous pour le lendemain, pic-nic.

6°) Même soir, le salon que Michel arpente sans but, commence et abandonne des activités. Il est préoccupé.

7°) Lendemain, grand beau temps – Portail de Michel, elle arrive avec un gros 4 x 4 rouge très remarquable (dialogue) , Mitzi à l'arrière et grand panier pic-nic.

8°) Plage – crique, vagues douces et vins ++ Premier baiser, des caresses et lui confidence embarrassante (raconte la mort de sa femme, ses suicides ratés et sa commande d'assassinat à un malfrat marseillais auquel il a versé toutes ses économies). Elle écoute, compréhensive.

9°) Lendemain, il est à la recherche de Mr Smith, son exécuteur dans des rues d'un quartier mal-famé de Marseille (prostituées qui l'accostent, dealers près de poubelles échangeant des ? contre des ?, subrepticement).

10°) Bistrot où il a passé commande : patron assure ne pas connaître Smith… Personne dans la clientèle…

11°) Volant de sa voiture, quelques rues plus animées et soudain, choc, un 4 X 4 écarlate, elle et Smith enlacés, s'embrassant.

12°) Il se planque, surveille, la suit de loin lorsqu'elle repart. Elle reprend la route vers leurs maisons.

Voix off qui raconte sa découverte horrible, sans aucun doute désormais, c'est elle qui doit le trucider.

13° à 18°) Quelques plans où ils visitent, amoureux, un musée, une église, un parc, des restaus. Ils se répètent leur amour. Il l'invite à vivre avec lui.

19°) Ils sont chez lui, près du feu de cheminée. Ils se félicitent de ce très bel automne. Tiens du coup, ils veulent fêter ça et il lui propose une sorte de jeu où ils devront découvrir des vins goûtés à l'aveuglette.

20°) Maison, sur le piano à queue, chapotées, des bouteilles. Eux, à table, testant, devinant. Lui, provocant, boit les verres entièrement, alors qu'elle, les yeux dans les yeux, reste dans le jeu. Plein de succès, réussites mais première erreur, premier gage : marcher tout le tour de la piscine

21°) Jardin éclairé a giorno, terrasse, piscine lumineuse. Mitzi qui gambade, fait des fêtes. Il réussit sans problème mais titubant, son gage. Retour à la maison

22°) Maison - Reprise du jeu dangereux, l'alcool s'accumule, leurs regards parlent à la place du silence instauré (lui, triste, attentif – elle, aimable, neutre, comme pas concernée). Deuxième gage : marcher au bord du puits.

23°) Nuit – puits – jardin – éclairage. Il saute sur la margelle, provocateur, suicidaire, rigolard. Titube, se lance, avance, part à reculons, éclate de rire, chantonne, lui crie combien il l'aime. Fait le faux pas de trop, se raccroche à la chaîne, s'y cramponne, elle le contemple se débattre, s'en détourne avec un dédaigneux baiser du bout des doigts, alors, il lâche la prise. Bruit d'eau choquée.

24°) Maison, elle y nettoie et range tout. Bouteilles dans des grands sacs. Maison impeccable. Eteint tout, ferme soigneusement

25°) Charge les poubelles dans le 4 X 4, siffle Mitzi qui aboie follement auprès du puits, la fait monter dans la voiture et s'éloigne.

26°) Home Marianne : sa chambre, elle raccroche son téléphone "c'est fait, j'arrive, bisous". Ferme sa valise. Eteint tout et sort, Mitzi sur les talons.

27°) Noir, chemin arboré, phares qui s'éloignent – Mitzi dort tranquillement derrière. Elle, chantonne. FIN

13/04/2012

Tables rondes cinéma et cinéphilie samedi 14 avril au MUSEAAV

cinéma,cinéma sans frontières,table ronde

Dans le cadre des festivités célébrant son 10ème anniversaire, Cinéma sans Frontières propose une journée Tables Rondes le Samedi 14 avril au MUSEEAV, 16 bis Place Garibaldi à Nice.

Celles-ci seront animées par Pascal Gaymard, directeur du Mercury, cinéma partenaire de CSF depuis 2002, et Aurélie Ferrier, administratrice de Cannes Cinéma.

10h - 12 h Pourquoi le cinéma aujourd'hui ?

Animateur :  Pascal Gaymard - Chargé de mission cinéma au CG 06, Directeur du Mercury

Participants : 

  • Gérard Camy - Cannes Cinéma
  • Elise Domenach - Positif
  • Teresa Maffeis - ADN
  • Pedro Nobrega - Espace Communication Lusophone
  • Josiane Scoleri – CSF

14h30 - 16h30 Être cinéphile en 2012 : Nouveaux moyens et nouvelles pratiques

Animatrice  : Aurélie Ferrier - Cannes Cinéma

Participants :

  • Olivier Bitoun - Cinéphare (Finistère)
  • Vincent Jourdan - Regard Indépendant
  • Paul Saddier - Culture et Cinéma
  • Philippe Serve – CSF
  • Laurent Trémeau – Héliotrope

16h30 - 17h30 Pot de l'amitié

L'entrée aux Tables rondes est ouverte à tous/toutes, libre et gratuite.

Toutes les informations sur CSF :
http://cinemasansfrontieres.free.fr
Contact téléphonique CSF : 06 64 88 58 15
Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06

10/04/2012

Atelier CEDAC, prochaines dates

L'atelier d'initiation à l'écriture de scénario de court métrage se poursuit sous l'encadrement d'Amélie Masciotta au CEDAC de Cimiez. Prochaines dates :

jeudi 12 avril, 10 mai et 14 juin 2012

Inscription directement auprès du CEDAC. 49, avenue de la Marne / 06100 Nice / 04 93 53 85 95

07/04/2012

Le traitement de Gérard

Le Paris des beaux quartiers par un petit matin pluvieux. Le gyrophare d’une ambulance suivi de la sirène d’une voiture de police quittent une résidence de luxe. Les radios se relaient sur l’événement : on vient de découvrir un homme dans la trentaine, bien connu des milieux financiers, une balle en plein front. Il se nomme Francis Tromplar. Ce sont les voisins qui ont donné l’alerte après le coup de feu. Il n’y a pas eu effraction et le trader fortuné menait une vie assez discrète sans avoir d’ennemi connu.

A la fin de l’été, il avait emménagé dans cet appartement spacieux et fêté dans l’allégresse son installation avec quelques amis.

Il avait composé lui-même un immense tableau mural : site agreste de montagnes enneigées surplombant un lac à l’aube aux berges verdoyantes et placé son lit en face pour profiter de ce panorama.

Un point, au centre de la fresque l’avait d’abord intrigué. Au fil des jours, le tableau s’était éclairci, la menace s’était précisée et il avait marqué des signes d’inquiétude. Au cœur de l’hiver, son moral avait changé. Il était devenu morose et renfermé. Lui, naguère si cordial, évitait les rencontres et son talent a savoir profiter des opportunités boursières l’avait quitté. Une succession de mauvaises négociations l’avait discrédité auprès de sa hiérarchie. Il déprimait et s’était mis à boire et à fumer. Il dormait mal et veillait tard. A n’en pas douter, une embarcation occupait le centre du tableau et semblait se rapprocher. Il pouvait maintenant deviner deux hommes armés.

Le rapport de police, en l’absence d’arme du crime, conclut à un suicide suite à une crise de paranoïa. La presse montre les clichés d’un panneau agressif et s’interroge sur l’intérêt d’un art conçu pour servir les goûts morbides de la génération actuelle.

Un traitement de Gérard Moreau

06/04/2012

"Gipsy", le séquencier

a- Extérieurs – jour.

Or des mimosas, bleu de la mer, roches rouges, soleil.

Jardin des Constantini, famille d’accueil pour chiens d’aveugles. Gipsy femelle labrador noire. Michel, le fils cadet, la met en laisse pour une promenade habituelle.

b- Extérieur. Dans une rue à Cannes. Trottoir.

Collision entre un garçon en roller, le labrador et Michel. Perte de connaissance de Michel. Installation sur un brancard. La chienne est repoussée à l’extérieur de l’ambulance. Vagabondage sur la voie publique. La fourrière embarque Gipsy.

c- Cannes- intérieur

Elle réintègre sa famille d’accueil. Michel rentre de l’hôpital. Bonheur.

d- Ecole de chiens-guides. Biot.

La formation se termine. Gipsy reconnue comme intelligente, efficace, obéissante, est présentée à Pierre, aveugle de naissance.

e- Intérieur. Domicile de Pierre. Grasse.

L’éducateur s’installe avec Gipsy chez l’aveugle. Pour une semaine. Gipsy paraît stressée.

f- Dans la ville. Grasse. Extérieurs.

Eloignée de Michel, Gipsy, désorientée joue son rôle sans enthousiasme. Elle se rebelle, refuse d’avancer, puis fugue.

g- Extérieurs Cannes. Tard dans la nuit.

Aboiements de chien. Les Constantini découvrent Gipsy exténuée devant leur porte.

h- Ecole des chiens. Biot. Le lendemain.

L’animal est ramené au centre. Déclarée inapte à sa mission, la chienne est mise en vente. Les Constantini la rachètent. Gipsy et Michel sont enfin réunis.

05/04/2012

Le traitement de Christine

Le film commence dans le bureau de Michel, cinquantenaire portant beau, avocat, triant des papiers, rangeant des dossiers, téléphonant à son associé, Robert Dupont, pour lui confier ses affaires en cours pour quelques temps, "il veut faire le point", "il veut se ressourcer", "mes clients sont prévenus". Puis, il se sert avec méticulosité un verre de vin qu'il déguste en évident connaisseur, tout en se promenant dans son grand jardin. Surpris, il y est accueilli par un chien, bâtard adorable qui lui fait des fêtes et le séduit par sa gentillesse. La médaille indique une adresse proche de la sienne, "viens, mon Loulou, je vais te raccompagner à la maison". Le terme fait frétiller la bête qui rebrousse chemin et l'entraîne avec lui… La propriétaire accueille avec tendresse Mitzi et remercie chaudement Michel Daumas de l'avoir raccompagnée. "Elle est jeune encore, et fugue avec constance !" La voisine, Marianne, d'une quarantaine d'années, jolie et charmante, lui propose de prendre un pot sur sa terrasse, "j'aime le très bon vin, mais il est peut-être un peu tôt ? ". "Non, nous avons ce goût en commun". Elle revient, une main tient un Château Cheval Blanc 2009, l'autre un Montrachet 2003, à la parfaite température. Choisissez ! Elle le séduit, c'est un coup de foudre instantané. Ils prennent rendez-vous pour un pique-nique le lendemain…

Lorsqu'il retourne chez lui en fin de journée, on le voit soucieux et très nerveux, préoccupé.

Le voilà embarqué dans une belle histoire d'amour où elle lui démontre tout son attachement, l'entoure, affectueuse et gentille lorsqu'il lui confie qu'il croyait ne jamais reprendre goût à la vie après la mort dramatique de sa femme. Gravement, il lui avoue avoir contacté un malfrat marseillais pour qu'il l'exécute, n'arrivant pas à se suicider malgré deux essais. Elle est catastrophée et redouble de caresses tendres.

Il prend le taureau par les cornes et son destin en main, retournant à Marseille pour essayer de trouver son fournisseur de mort, rôdant dans le quartier mal famé où il a conclu l'affaire : le tueur l'avait rassuré, le contrat serait exécuté sans violence inutile, sans qu'il s'y attende et sans qu'il puisse revenir sur sa décision. En vain. Mr Smith, l'argent empoché, s'est envolé, personne ne sait qui c'est.

Revenant bredouille de sa quête à Marseille, il ne prend pas le chemin habituel pour rejoindre son amoureuse, et là, stupéfait, la voit dans un parking quittant un homme qu'il reconnait immédiatement, Mr Smith. Il pile, se gare au bout de la rue et découvre Marianne et le malfrat enlacés pour des adieux attendrissants. Puis elle rejoint sa propre voiture et prend la route qui conduit chez elle.

Michel, foudroyé, passe un long moment avant de réaliser qu'il n'y a pas de coïncidence, Marianne est son futur bourreau. Après un long moment de réflexion, il décide de provoquer le destin, en ne changeant rien à son attitude, au contraire, en rajouter dans de délicieuses attentions, se montrer très épris, l'inviter dans de grands restaus et y déguster les meilleurs crus dont ils sont amateurs éclairés. Il la gâte au maximum cherchant à la déstabiliser et à l'amener à renoncer, lui prouvant ainsi qu'elle est réellement amoureuse et dans l'impossibilité d'exécuter le contrat.

Comme rien d'apparent ne change, il fait monter la pression et c'est ainsi qu'un soir, chez lui, il la provoque, lui proposant de tester à l'aveugle tout un échantillonnage des cuvées millésimées de sa cave. Il prétend pouvoir reconnaître toutes les provenances, les années… Il fait plus que goûter mais boit les verres qu'elle lui sert, alors qu'elle ne trempe que les lèvres. Regards persistants de l'un à l'autre. Tout est dit : je sais, je sais que tu sais. Alors qu'il est très ivre, il a son premier trou de mémoire, commet sa première erreur et récolte un gage qu'il assume péniblement mais fructueusement : marcher sur le bord de la piscine sans faux-pas. La dégustation continue… deuxième erreur. Deuxième gage, plus périlleux : marcher sur le bord du puits. Sans même la regarder, il y va, grimpe sur la margelle, provocateur et suicidaire. Malgré de grosses difficultés à se tenir droit, il se lance, titube, part à reculons, éclate de rire, chantonne, enfin, fait le faux pas de trop, dans le vide. Il se rattrape à la chaîne où il se cramponne, il lève les yeux vers elle, leurs regards se croisent, se fixent, elle ne fait pas un geste pour le rattraper et alors qu'il commence à se débattre et à réaliser l'inéluctable… elle tourne les talons après lui avoir lancé un vrai baiser d'amour du bout des doigts.

Le film se terminera sur Marianne, chez elle, bouclant ses bagages qu'elle dépose dans la voiture, y fait monter Mitzi, ferme sa propriété et s'en va.

 Un traitement de Christine Huet

Protagoniste : Michel – 50 ans – avocat d'affaires donc sait ce qu'il veut, a l'habitude de régenter et mettre en place, très à l'aise financièrement, plutôt beau mec. Installé dans la campagne marseillaise dans un beau mas avec un grand jardin. Veuf depuis une année.

Antagonistes : Marianne – la quarantaine, célibattante Mêmes caractéristiques de train de vie, s'assume complètement. Joviale, intelligente, sans complexes. Mystérieuse et réservée quant à son passé, elle en badine et assure ne vivre que pour le présent.

Mr Smith : ne fait que passer, un petit homme effacé, costume sombre, chapeau, pas d'accent, pas de trait physique spécial, juste un discours de businessman pas bavard. Doté d'un attaché-case.

Chienne : ce sera un bâtard adorable.

07/03/2012

Samedi 17 mars - Collection super 8 2012 : journée d'information - initiation

Regard Indépendant lance la production associative d'une nouvelle série de courts métrages en super 8 à Nice.

Journée de formation – information le samedi 17 mars au local d'Héliotrope.

L'association Regard Indépendant organise la production associative d’une nouvelle collection de films de court métrage autour du thème : Interdit(s).

Les films seront réalisés en super 8 noir et blanc ou couleur sur le principe du « tourné-monté ». L’objectif de cette opération est d’encourager la création locale à travers l'utilisation d'un format original dans un dispositif léger et économique.

La collection est ouverte à tout réalisateur débutant ou confirmé. Seule condition : être membre de l'association en 2012. Chaque réalisateur sélectionné reçoit une bobine de pellicule super 8 destinée à la réalisation d’un court métrage autour du thème proposé.

L'association prend en charge l’achat de la pellicule et son traitement. Les films finalisés seront inscrits au Short Film Corner lors du festival de Cannes 2013. L'association met à disposition ses moyens propres pour le tournage.

La première des films de la collection Interdit(s) aura lieu au cours des 14emes Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice qui se tiendront en novembre 2012. L'association organisera la diffusion de la collection lors de ses manifestations ainsi qu'une édition en DVD et la mise en ligne sur notre espace Motionmaker sur Dailymotion

Une journée de formation autour du super 8 vous est proposée le samedi 17 mars 2012 au local de l'association Héliotrope (10 bis rue Penchenatti- Nice).

Horaires : 9h30/12h30 et 14h00/16h30. Au programme : le principe de la collection / La revue du contrat et du règlement / Le maniement de la caméra avec exercices pratiques / Le principe du tourné-monté et la préparation du tournage / Retour d'expérience des tournages précédents.

Repas pris en commun (facultatif) – participation aux frais : 12 €

Pour participer, il faut simplement avoir envie de venir et être à jour de ses cotisations 2012. Il n'est pas nécessaire de participer à la collection 2012 pour suivre la formation.

Nous espérons que vous pourrez rendre compte de cette opération et soutenir l'action de Regard Indépendant en faveur de la création. Nous sommes à votre disposition pour de plus amples informations.

Contact :

Regard Indépendant

Vincent Jourdan, président

06 23 07 83 52

regardindependant@gmail.com

19/02/2012

"Gipsy", nouvelle version et PDP

Cannes. Une famille d'accueil pour chiens d'aveugles. Michel le cadet, 16 ans, sort Gipsy pour sa promenade habituelle. Gipsy est une femelle labrador de couleur noire. Encore en période de formation, elle doit apprendre à marcher en laisse devant la personne qu'elle est censée accompagner .Les deux inséparables se dirigent vers la gare. Le beau temps est de la partie, Michel sifflote. Gipsy avance prudemment sur le trottoir. En face, un jeune garçon en roller fonce tête baissée. Il heurte violemment Gipsy et Michel qui, sous le choc, lâche la laisse de la chienne puis perd connaissance. L’animal fait volte- face puis se couche près de son maître en gémissant.

PDP : C’est l’histoire d’une chienne guide d’aveugles, qui va mordre, attaquer, fuguer, au mépris des règles qu’on lui a inculquées pour rejoindre son premier maître.

 

Proposition de Christine version 2

Déprimé depuis la mort de sa femme, Michel, cinquantenaire, ayant raté ses tentatives de suicides, remet toutes ses économies à un malfrat pour qu'il l'assassine. Le contrat sera exécuté sans violence inutile, sans qu'il s'y attende et sans qu'il puisse revenir sur sa décision. Quelques jours plus tard, il récupère un chien errant, fort affectueux, dont la médaille indique une adresse proche de la sienne. Il ramène donc la bête dont il découvre la propriétaire, femme avenante, charmante qui le séduit presque instantanément. Rapidement, il reprend goût à la vie, embarqué dans une belle histoire d'attachement réciproque. Commence une longue quête pour reprendre le contrôle de son destin.

PDP – Je veux maîtriser ma vie, je veux contrôler mon présent, mon futur. (1)

(1) en me suicidant – ça ne marche pas ? alors en achetant ma mort comme un autre article commercial. Et si je ne veux plus de cet achat, je veux pouvoir le rendre, me le faire reprendre. Ca ne marche pas ? C'est la suite du film.

09/02/2012

Proposition de Christine

Scénario n° 2

Michel, cinquantenaire, ne se remet pas de la récente mort de son épouse. Il déprime, se perd dans la boisson et par deux fois tente de se suicider sans succès. Il réalise qu'il n'arrivera pas à mettre fin à cette vie de tristesse, par lui-même, aussi lorsque son copain tenancier de boîte à strip-tease dans les profondeurs louches de la capitale lui parle d'un réseau au commerce florissant : les meurtres sur commande, il saisit l'occasion, vide ses économies et commande son propre assassinat. Le carnet de commandes étant surbooké, il ne pourra avoir satisfaction que dans le trimestre à venir, sans plus de précisions… Plutôt soulagé, il range ses affaires, organise sa disparition, met au propre son quotidien. Un matin, il récupère un chien errant, fort affectueux, dont la médaille indique une adresse proche de la sienne. Il ramène donc la bête dont il découvre la propriétaire, femme avenante, charmante qui le séduit presque instantanément. Rapidement, il reprend goût à la vie, embarqué dans une jolie histoire d'attachement réciproque. En cachette, il revient sur sa macabre décision, sans succès. Trop tard, le "travail" est commandé et ne peut plus être annulé… Commence une longue recherche de solution efficace pour échapper à son destin…

Christine Huet

08/02/2012

Festival International des scénaristes

Du 4 au 7 avril 2012, le 15e Festival International des scénaristes pose,  pour la première fois, ses valises à Valence. Fil rouge de cette nouvelle édition, le thème de « L’écriture en mouvement » (les nouveaux modes de fonctionnement du métier de scénariste) sera décliné en cinq masters class et sera présent tout au long du Festival.

Fervent soutien de la création visuelle (arts visuels, animation et nouvelles technologies de l’image), cette jeune agglomération s’est imposée comme une évidence  pour soutenir la spécificité de la manifestation : la valorisation de l’écriture comme point de départ du processus de création.
Les manifestations de ces 15e rencontres seront accueillies par les lieux emblématiques de la création visuelle de l’agglomération de Valence : lux, Scène Nationale, La Cartoucherie, La Comédie de Valence, le cinéma d’art & essai Le Navire et la Médiathèque Publique et Universitaire.

Charles Berling sera le Président du Festival 2012 et les festival propose trois rencontres en mouvement avec cet artiste d’exception : Les Rendez-vous du Président !

A retenir :

Les Pros en mouvement
Le Marché Interactif de l’Image et de l’Ecrit (MIIE) - En partenariat avec Movie Soft
Dans sa volonté de favoriser échanges entre professionnels et nouveaux talents, le Festival a créé, pour la deuxième année consécutive, le Marché Interactif de l’Image et de l’Ecrit (MIIE). Réservé aux invités, aux participants des différents ateliers et aux professionnels du cinéma et de l’audiovisuel (producteurs, réalisateurs, scénaristes, auteurs, diffuseurs) cet espace dédié est un lieu de rencontres où chacun reçoit un accueil personnalisé et peut organiser ses rendez-vous sur mesure avec un bureau de liaison.

Nouveauté 2012 : L’espace Bleus
Vous êtes auteur/scénariste en voie de professionnalisation ? Vous voulez créer des contacts, rencontrer des professionnels, comprendre le fonctionnement de ce métier ? Alors cet espace est fait pour vous !
Pour atteindre son objectif d’accompagnement des scénaristes en voie de professionnalisation et mieux préparer ses derniers à leurs premières démarches professionnelles, le Festival a mis en place un espace qui leur est réservé et leur propose des services spécifiques.

Le MIIE des Bleus - En partenariat avec Synapsis et Séquences 7
Ce marché spécifique pour les scénaristes en voie de professionnalisation a pour objectif, des les orienter, les informer et  les conseiller. Référencés au bureau de liaison, ils peuvent être sollicités ou solliciter des rendez-vous particuliers avec les professionnels présents au MIIE. Un Bar à Questions et des rendez-vous thématiques (les différentes commissions d’aides à l’écriture, les logiciels d’écriture, comment démarcher un producteur, etc.) sont également à leur disposition pour tout savoir sur le métier de scénariste, les démarches utiles et comment les entreprendre.

L’Atelier – Réparation - En partenariat avec l’Atelier des Scénaristes du Soir (SAS)
Les 12 premiers participants obtiennent un entretien particulier avec un binôme de scénaristes professionnels sur le synopsis de leur projet. Ce dernier fait l’objet d’un état des lieux qui soulignera forces et faiblesses du scénario proposé.

Le Labo – En partenariat avec 2A développement
Aidés par un tuteur, 8 participants ont la possibilité de présenter leur projet devant le public de l’Espace des Bleus pour le tester grandeur nature. L’objectif de cet exercice est de faire avancer le scénario par la concertation et le débat.

Devenus des rendez-vous incontournables du Festival, les Forums des Auteurs,  le Marathon d’Écriture du Court Métrage et les Workshops (Télévision, Animation et Web) viennent compléter ce dispositif réservé aux talents scénaristes émergents.
Plus que jamais, le festival a la volonté de vous accompagner, de vous conseiller et de vous aider. Alors accréditez-vous (patience, les formulaires seront disponibles sur le site dés la semaine prochaine) !
 
Festival international des scénaristes

07/02/2012

"Gipsy", synopsis revu et PDP

Synopsis :

Cannes. Une famille d'accueil pour chiens d'aveugles. Michel le cadet, 16 ans, sort Gipsy pour sa promenade habituelle. Gipsy est une femelle labrador de couleur noire. Elle a moins d'un an. Encore en période de formation, elle doit apprendre à marcher en laisse devant la personne qu'elle est censée  accompagner .Les deux inséparables se dirigent vers la gare. Le beau temps est de la partie, Michel sifflote. Gipsy avance prudemment sur le trottoir. En face, un jeune garçon en roller fonce tête baissée. Il heurte violemment Michel et Gipsy. Sous le choc, Michel lâche la laisse de la chienne puis perd  connaissance.

Proposition dramatique principale :

Il s’agit de l’attachement inconditionnel d’un animal envers son maître et de l’habileté dont il fait
montre pour parvenir à ses fins.

Maryse

Vos remarques, appréciations et critiques sont les bienvenues.

25/01/2012

"Gipsy", un synopsis de Maryse

Gipsy

Cannes. Une famille d'accueil pour chiens d'aveugles. Michel 16 ans, le fils de la famille d'accueil sort Gipsy pour sa promenade habituelle. Gipsy est une femelle labrador de couleur noire. Elle a moins d'un an. Elle est encore en période de formation. Elle doit apprendre à marcher en laisse devant la personne qu'elle est censée accompagner. Michel profite de l'occasion pour rendre à son copain, les affaires de sport que Thibault a oublié chez lui. Thibault demeure rue de Mimont , près de la gare. Le beau temps est de la partie, le ciel est bleu, le soleil brille, Michel sifflote. Gipsy avance prudemment sur le trottoir En face, un jeune garçon en roller fonce tête baissée. Il heurte violement Michel et Gipsy. Sous le choc, Michel lâche la laisse du chien puis perd connaissance.

Vos remarques, appréciations et critiques sont les bienvenues.

24/01/2012

Quatre synopsis de Martine

1°SYNOPSIS:
Un camionneur quitte l'autoroute...
Après le péage,il prend la direction du village de...Il s'arrête au seul et unique feu tricolore installé à l'entrée du village,en raison de l'école maternelle située à l'intersection.
C'est la sortie de l'école.
Voilà que la porte arrière du camion s'entr'ouvre.
Et que le chargement montre le bout de son nez...
         
2°SYNOPSIS:
Monsieur Lang meurt subitement,alors qu'il vient de fêter, en famille,avec son épouse, leur 45 ans d'un mariage heureux.
Quelques mois passent...
Qu'advient-il de cette"pauvre"madame Lang ?

3°SYNOPSIS:
Nous sommes le 20 décembre 2012.
Tout le monde s'affaire de plus en plus(et déjà depuis trop longtemps,d'ailleurs)pour ce Noël qui s'inscrit au calendrier dans peu de jours...
Parallèlement,la menace d'une" rupture", le 21 décembre, insufflée par la lecture du calendrier Maya, plane sur nos têtes...
Au cours d'une manifestation publique,chacun "délire", à sa façon...

4°SYNOPSIS:
Elle sort un carnet de son sac. Un carnet,tout ce qu'il y a de plus banal...
Assis face à elle, mes yeux se portent,machinalement, sur le contenu du carnet qu'elle vient de poser, ouvert, sur la table qui nous sépare; et me voilà stupéfait (bien que je ne puisse en faire la lecture qu'à l'envers) de constater que le calendrier qui s'offre à mon regard,ne comporte aucun repère...
Avec assurance, elle trace une croix, quelque part, là,dans cette jungle de colonnes et de chiffres...pour marquer l'idée de notre prochain rendez-vous, que je viens de proposer.
Elle lève la tête, souriante et sereine, en disant:"j'y serai".
A cet instant, je comprends que j'ai devant moi, une personne particulière...

18/01/2012

Soirée ciné-concert de rentrée le 26 janvier au Volume

Jeudi 26 juillet 2012
Soirée Ciné-Concert au Volume
Stéphane Coda – Super 8 – Jean-Louis Chinaski – Melchior Liboa

Première soirée de la nouvelle année, le jeudi 26 janvier à partir de 20H00 au Volume (6 rue Defly 06000 Nice). L'association Regard Indépendant en partenariat avec la Source vous propose une soirée pour découvrir ses activités pour la dernière année avant la fin du monde (réglez bien vos montres).
   
Au programme, une nouvelle diffusion du film de Stéphane Coda, Chloé en amont, présenté pour la première fois lors des 13e rencontres en novembre, avec un accompagnement musical fait pour l'occasion et interprété par Jean-Louis Chinaski. Super 8 pour la seconde partie avec la diffusion en super 8 du palmarès de la collection 2011 ainsi que le programme pour 2012. Musique pour finir, Jean-Louis Chinaski reprendra la guitare avec Melchior Liboa pour un concert de clôture. 

Cliquez sur l'affiche pour le détail du programme:

regard indépendant,super 8,musique,chinaski,stepéhane coda
PAF : 3 € + adhésion obligatoire à l'association La Source 2 €

Visuel : Illys Poulpfiction

09/12/2011

Atelier scénario de la médiathèque de Cannes

Atelier d’initiation à l’écriture de scénario de court-métrage

L'association Regard Indépendant propose la mise en place d'un atelier d’initiation à l’écriture de scénario de film court dans le cadre de la Médiathèque de Cannes en 2012.

L'atelier s'adresse à tous ceux qui souhaitent s’initier à la création cinématographique à travers l'écriture : public scolaire, étudiants, amateurs, cinéphiles de tous âges, passionnés d'écriture et de cinéma.

L'atelier comprendra neuf séances de deux heures chacune, le samedi de 14h00 à 16h00.

Calendrier :

Samedi 14 janvier
Séance 1 : Présentation et objectifs / Les étapes d'un scénario / Le récit au cinéma écrit, Image et montage / Le synopsis.

Samedi 28 janvier
Séance 2 : Exercices sur le synopsis / Théorie de la Proposition Dramatique Principale.

Samedi 11 février
Séance 3 : La structure du récit (Exposition, élément déclencheur, développement, climax, résolution) / La Nomenclature / Le personnage première partie.

Samedi 25 février
Séance 4 : Le personnage deuxième partie / Traitement / Écriture de la continuité dialoguée.

Samedi 24 mars
Séance 5 : Travail sur les continuités dialoguées / Le dossier d'accompagnement.

Samedi 14 avril
Séance 6 : Travail sur les continuités dialoguées / Les festivals de court-métrage / La note d'intention.

Samedi 5 mai
Séance 7 : Travail sur les continuités dialoguées / Les producteurs / le montage.

Samedi 9 juin
Séance 8 : Travail sur les continuités dialoguées / La protection des œuvres.

Samedi 7 juillet
Séance 9 : finalisation des continuité dialoguées / Évaluation finale / fiche de lecture.

L'accès est libre, il est necessaire d'être inscrit à la Médiathèque. Contact :

Médiathèque de Cannes

Section Vidéothèque

1er étage

1 Avenue jean de Noailles

06400 cannes

Tel : 04 97 06 44 839

07/12/2011

Prochaine date pour le CEDAC

La dernière séance de 2011 à l'atelier scénario du CEDAC de Cimiez aura lieu le jeudi 15 décembre à 19h00. Il est toujours temps de s'inscrire et de participer à cette aventure créative animée par Amélie Maciotta. Rappels :

Tarifs :

  • 25 € La séance

  • 50 € Le trimestre

  • 120 € l'année

Les inscriptions puis les règlements se font directement au CEDAC de Cimiez.

49, avenue de la Marne

06100 Nice

04 93 53 85 95

 

Pour en savoir plus contactez nos associations :

Regard Indépendant : 06 23 07 83 52

Héliotrope : 04 93 13 97 65